Parcours de santé Pro

​On a tous une histoire qui nous est propre, et on dit parfois que l’on fait avec ce que l’on a. Moi je préfère dire que l’on fait avec ce qu’on est, ce que l’on vit, et ce que l’on a vécu.
Un regard extérieur trouvera mon CV et mon parcours chaotique. Mais il me représente, c’est moi, c’est ma vie. Mon chemin professionnel a été beaucoup guidé par ma santé.
Je viens vous le​ conter​.

Jeune et diplômée du brevet des collèges, j’ai commencé mes études par un CAP Esthétique-Cosmétique 💅💄
J’avais déjà le goût du beau, et faire du bien au gens c’est sympa comme projet futur. J’appréciais la pratique, les soins du visage et le maquillage mais je n’ai pas l’âme d’une vendeuse et le côté « commercial » et « force de vente » m’a fait déchanter.
(Euh pas sûr que ça me plaise en fait, euh je sais pas…, je pense aujourd’hui que je n’étais surtout pas prête à plonger tout de suite dans la vie active).
Sans réelle ambition professionnelle à cette époque (Rhah les jeunes !), j’allais bifurquer vers le secrétariat, sur les conseils de ma chère môman qui me disait « Y aura toujours du boulot dans ce domaine ». Un nouveau lycée et une orientation toute autre allait guider ma vie et mon avenir professionnel… Ou pas…

Été 98, j’allais bientôt avoir 18 ans, il fait beau, les mouches pètent chaud, la coupe du monde est dans tous les esprits, dans 2 jours on sera champion, et 1 et 2 et 3, youpi !

Mais Là… Badaboum… Bim !!!
Accident de la route, fracture des premières lombaires, paraplégie et peut-être à vie… Il m’a cloué plus d’un an en rééducation ce maudit. Ouille, ça pique, ça fait mal, j’ai morflé, je vais morfler, dur dur mais j’ai réussi ✊💪
Heureusement, j’ai croisé comme on dit ma bonne étoile, j’ai eu la force et un moral en béton 👊 !

🌹 Après m’être battue contre le sort qui m’était réservé, et quand mon physique et mon moral se sont sentis prêts, j’ai alors entamé une réinsertion professionnelle, remise à niveau des matières générales, bilan de compétences, reconnaissance travailleur handicapé… 📍📋
Attirée par l’environnement créatif et les matières papier, mes qualités, mes goûts et mes envies collaient bien au métier d’opératrice P.A.O. Malgré une réticence première à l’idée de travailler sur ordinateur, j’appréciais le milieu de l’imprimerie et des industries graphiques. Un futur projet commençait à pointer son nez.
Je me suis installée à Rennes. J’ai travaillé comme caissière ou agent de production (conditions suprêmes pour une usine, j’étais assise, au chaud, à contrôler la qualité finie des téléphones portables, y a pire ! )
En parallèle, je continue à valider mon projet professionnel, mon projet de vie. Après quelques stages ‘découverte’ et une première formation sur les bases des outils PAO au CLPS de Rennes, je me suis rendue compte que bosser sur « Ordi », ben ça me plait !

Toujours motivée, j’ai entamé un BEP Industries Graphiques (Préparation de la Forme Imprimante) que j’ai passé en 1 an à Lanester. En parallèle, de nombreuses expériences en tant que stagiaire ont nourri mon envie de faire ce métier : Service Com’ de la Ville de Rennes et de la CRAM (aujourd’hui CARSAT) à Rennes, Franck Demery Communication à Melesse, Imprimerie lamballaise, Imprimerie Peigné et Agence Communicom à Dinan… j’en passe, je veux pas vous saouler 😊

J’ai enchaîné vers un BAC PRO en apprentissage. Entre une imprimerie à Brest, une école à Nantes, une famille en centre Bretagne et un compagnon à Rennes, je vous dit pas comme titine et moi on était copine !
En entreprise, petite imprimerie familiale, j’étais polyvalente, créations de publications et de travaux de ville comme on dit, imposition, impression, finition, contact clientèle. Je me rappelle avoir été plusieurs fois au magasin Printemps de Brest pour présenter et communiquer avec eux sur le visuel à venir (souvent des bandeaux et des flyers). Parfois, j’étais même coursière ! Si ça c’est pas mettre le pied dedans 😀

✊ Sortie diplômée, et confiante de trouver un travail sympa, qui me plaît, et qui correspond à mes contraintes physiques, j’ai parcouru les entreprises de Nantes et sa région, où j’habitais depuis. Mon statut junior, mon manque de tchatche, de confiance et d’expérience m’ont fait défaut je suppose. Aussi, même si l’on disait qu’il y aurait bientôt beaucoup de départ en retraite qu’il faudrait remplacer, les opérateurs P.A.O avaient commencé à devenir non plus exécutant et metteur en page mais graphiste ou infographiste. J’avais un train de retard…

Après un petit boulot d’appoint de distributrice de publicités, j’ai décroché un métier d’opératrice de façonnage aux Éditions E.N.I à Saint-Herblain, j’adorais ce travail 😁 Une entreprise et des collègues que j’appréciais beaucoup ont fait mon bonheur pendant 1 an et demi environ. Des journées variées, encore un emploi polyvalent, entre travaux de finition, personnalisation pour les formations des livres spiralés et carré-collé, préparation des commandes, petite virée quotidienne en voiture pour dépôt ou livraison, emballage, palettisation. Un environnement que j’aimais et une ambiance agréable, j’étais bien chez eux, en CDD mais bien !!

En fin de contrat, j’étais de nouveau au chômage. Je ne supportais plus Nantes, la foule, le brouhaha, les râleurs, les klaxons et la circulation difficile, trop c’est trop, je veux du calme !! 🌳 J’ai saisi l’occasion pour fuir la ville et j’ai trouvé une petite maison entre Vannes et Auray, éloignée de tout, entre bois et rivière, un havre de tranquillité.
Oh ça fait du bien ! 🌳
Aujourd’hui je m’en mords un peu les doigts car étant parti de Nantes, j’ai du refuser un poste de 6 mois en P.A.O aux Éditions ENI tant aimées :/ Corine, si ma mémoire est bonne, avait insisté je me rappelle, mais j’avais dû refuser pour cause de distance et d’un départ pour une nouvelle vie déjà bien entamée, j’avais les cartons dans le coffre, trop tard…
Bon… On est bien dans le Morbihan, mais toujours pas d’opportunité sur le marché, ils cherchent des infographistes, je ne suis qu’opératrice P.A.O, mes candidatures restent veines. Qu’à cela ne tienne, tant pis, je trouverais autre chose…

🚛 📦 C’est là que j’ai essayé et que je suis devenu chauffeur-livreur en CDI. Travail un peu physique mais pas trop, j’avais hérité d’une tournée peu chargée en colis mais avec beaucoup de kilomètres. J’en ai sillonné des routes et vu des beaux coins dans le Morbihan, j’étais pas trop mal. Bon si j’avoue, j’avais un peu mal au dos mais pas plus que d’habitude et j’aimais bien mon métier.
Année 2012, Et re-badaboum !! Société en difficulté, licenciement économique programmé, ça va bientôt tomber… 😣
Conséquences : Problèmes financiers qui impactent aussi les employés, donc moi… pression du patron… tension, mal au dos et mal au cou qui s’enveniment… Et tant qu’à faire, vie sentimentale qui dégringole aussi, … bref une cata… 🥺

🥺 Licenciée économique, séparée à l’amiable, j’étais à 32 ans, célibataire, sans emploi, sans maison. Le retour aux sources s’est imposé, je veux retrouver un peu mon pays d’enfance, je squatterais quelques temps chez papa ou maman, le temps de…
Je dois reconstruire, en route pour une autre vie ! Allez, je repars à zéro !! 🔄
Quoi ?! Encore !!!

J’ai vite retrouvé une petite maison aux abords de Brocéliande, et encore une fois, je recherche un avenir… 🤔🤓
En parallèle, je m’occupe de petits boulots bénévole, comme aide en épicerie chez ma maman et remplaçante du bar-tabac chez mon papa. Mon état de santé dorsale ne s’arrange pas et j’en ai plein le dos. Entre les rendez-vous chez le médecin et les séances de kiné qui s’accumulent, je me questionne et entame quelques procédures en vue d’une nouvelle reconversion, (re)dossier de travailleur handicapé, etc… J’ai toujours dans ma petite tête cette envie de retourner en Infographie, je refais même un stage d’une semaine en tant que graphiste en sérigraphie, bilan de stage positif et concluant.
Pendant ce temps là, on me trouve une place en centre de rééducation à Guingamp, et pendant 5 semaines, je remuscle mon corps et mes lombaires pour qu’ils soient au mieux pour retravailler et éviter ainsi les douleurs. Max de sport, j’en ai bavé, j’en ai sué, j’en ai soufflé mais je sors de l’hôpital requinquée, je suis à bloc ! Allez hop au boulot ! 👉

Oh une annonce chauffeur-livreur à Vannes… tiens tiens j’aimais bien cette région, je vais mieux, je sens que je peux, je tente.
On m’appelle un vendredi,
– Pouvez-vous commencer de suite, on a besoin de quelqu’un pour lundi
– Heu oui… je vois avec un ami si il peut m’héberger et je vous rappelle.
Pas de souci pour lui, un petit tour à Vannes pour papoter et l’affaire est dans le sac ! « Votre contrat sera prêt lundi », on se poigne la main, Ok Oko Oki, affaire conclue.
Yes Et ça repart ! Un CDI en vue, c’est top !

Ok oui mes lombaires (maudites fractures), mais j’ai appris à vivre avec, à faire attention et à plus ou moins contrôler la douleur. Comparé à ma première expérience, celle-ci s’avère plus sportive (je m’en doutais, au vu du transporteur je ne suis pas surprise). La tournée est bien chargée, les colis sont plus nombreux et plus lourds, la cadence est pas des moindres mais mon bas du dos tient bon, merci la rééducation 😊
Le plus dur, ce sont mes cervicales et c’est ce qui me fait le plus souffrir. J’ai beau me plaindre depuis plusieurs années aux différents professionnels de santé, ils veulent me gaver de cachetons de malheur (ceux pour calmer et détendre vous voyez ! ). Selon eux c’est dans ma tête, je dois arrêter de trop penser et réfléchir, je suis trop stressée, etc… Certes, l’état d’esprit n’arrange rien je le conçois, mais pas un seul examen pour vérifier si c’est vraiment le stress, quand j’y repense ça me désole…😖

Petit à petit, j’ai commencé à avoir des fourmis dans la main droite, je me dis que ça passera, que ce n’est pas grand chose… Puis la douleur est montée, a envahi mon avant-bras, puis mon bras entier, mon épaule, mon cou, c’est devenu un fardeau. Plus le temps passe, plus ça me fourmille, ça me lance en permanence, violemment, insidieusement, tout le temps, ça me pourrit la vie. Je ne peux plus reposer ma tête, je ne peux donc plus dormir, je vis en enfer, je veux qu’on m’assomme, c’est insupportable !!!!! 😰😵🥺 J’apprends alors que je souffre d’une NCB. Une quoi ? Une Névralgie Cervico-Brachiale, je me rappelle avoir trouvé ce nom bizarre et assez moche à entendre la première fois. Quand je l’ai vu écrit, il prenait tout son sens… Les radios ont révélées que je ne rêvais pas, la cause première : mes cervicales !! Tiens donc… Elles sont courbées dans le sens inverse de notre posture originale. Discopathie dans le jargon, en gros, elles sont courbées comme ceci ( au lieu d’être comme cela ) … Bon, je sais au moins que j’avais une raison physique d’avoir mal…

Entre temps j’ai du capituler, je ne pouvais plus, j’ai tenu jusqu’à n’en plus supporter mais il le faut, je dois me mettre en arrêt de travail. Et re-badaboum boum !
Ma vie est une nouvelle fois rythmée entre cabinet médical, médecine du travail et kinésie-ostéopathie. Au bout de 6 mois, la sécurité sociale estime que mon état de santé ne va pas évoluer, je cite « l’arrêt de travail n’est plus médicalement justifié »… ?? … en gros, ils ne veulent pas me payer en longue durée.
Je dois changer de poste ou me faire licencier pour inaptitude physique. Dans l’entreprise, y a livreur ou rien, c’est foutu, merci et au revoir.
Un licenciement qui fût bien long pour mon porte monnaie. La vie est mal faite parfois, on tombe dans des situations d’entre deux qui n’arrange pas les affaires…
Je me retrouve encore au chômage alors que je ne suis pas guérie, que mon bras gauche commence aussi à être envahi, que j’ai encore très mal et que je ne peux pas travailler ☹️

Je réussis grâce à mon super ostéo à calmer petit à petit la douleur, j’arrive à vivre avec et je peux reprendre vie, oui c’est ça reprendre vie 🌞
Je suis de nouveau repartie, reprise en main, réflexion de projet​ professionnel. J​e ​cogite pas longtemps, toujours et encore infographiste, c’est décidé, je retente.

💻 J’ai (re-re)préparé mon projet et j’ai suivi une formation​ de designer web niveau III, je me rapproche de ce que j’aime et je m’ouvre à une nouvelle expérience. Le langage informatique étaient totalement inconnu pour moi et je l’ai fièrement obtenu !
Ah oui j’en suis fière !! 💪
J’ai créé depuis mon profil professionnel, mon portfolio se remplit, et j’apprends de plus en plus. Toujours au taquet pour créer, animer, mettre en page, j’aime ça ! Ma réussite est là, tout prêt, il suffit d’ouvrir la bonne porte. J’ai d’ailleurs il y a peu, décrocher mon premier contrat en tant qu’auto-entrepreneuse, pourvu que ça dure !

🤪 Je ​retourne là où j’avais pas trouvé d’emploi il y a quelques années. Et j’ai maintes fois repris un poste trop physique pour moi. Je suis folle vous croyez ? Oui un peu, après tout j’ai été chauffeur livreur en messagerie express et j’aimais ça, faut être ​un ​peu «gogole​» me direz-vous​ ?

🎯 Je veux réussir dans un métier qui me plaît, et ce coup-ci je ne veux pas lâcher. J’ai eu peur de me relancer dans cette voie, peur d' »échouer » une seconde fois et pourtant je persiste, je veux et je signe ! Car oui, malgré des moments de découragement et de douleurs, je suis une personne déterminée, et je me bats pour réussir, pour trouver mon chemin qui m’épanouira professionnellement, mentalement, moralement et physiquement. Exercer un emploi qui me correspond, où mes qualités, mon talent et mon savoir seront reconnus.

À cause des finances, je suis à 2 petits doigts de reprendre un « travail alimentaire », qui va m’en faire baver et qui me donnera l’impression de reculer, de patauger. Même si je sais que je vais douiller, j’ai parfois envie de craquer.
Et puis non, malgré tout, je garde ma détermination et mon envie, d’y arriver, de continuer, d’avancer, et de ne pas baisser les bras (sans mauvais jeux de mots bien-sûr ^^) 👉

Vous êtes toujours là ? Je vous félicite !! Vous êtes, vous aussi, bien des courageux d’avoir lu jusqu’au bout 👏

Respects et mille merci ❤️
Celineclic, une infographiste designer web, qui aujourd’hui, tout en ayant peur de l’avenir, y croit encore !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s